Apes – Lightless (2017)

Je suis un peu (beaucoup) en retard avec ce post, mais mieux vaut tard que jamais comme on dit! Ça fait un petit moment que je voulais écrire quelques mots sur le nouvel album d’Apes, alors les voici. Pour ceux qui sont un peu moins familiers avec la formation Apes, il s’agit d’un groupe blackened hardcore/grind originaire de la ville de Québec. Le band a par ailleurs sorti un EP plus tôt en 2015 (MMXV).

Lancé début juin 2017, le nouvel opus de la formation, Lightless, se révèle être un album très soigné, qui rend bien hommage au travail de la troupe. Dès les premiers contacts, on se frappe à la pochette de l’album, qui nous prépare assez bien à ce qui s’en vient. Certains d’entre vous sauront dans doute y reconnaître le style unique d’Alexandre Goulet (Lien Facebook), qui a encore une fois fait un excellent travail. Musicalement, les arrangements réussissent à garder un son et une ambiance très lugubre et ce, sans sacrifier la qualité du recording ni la vigueur des pièces. Les 8 chansons, qui totalisent un gros 20 minutes de brutalité en règle, sont souvent à cheval entre plusieurs genre musicaux et il s’agit là selon moi d’une des forces d’Apes, qui sait autant rejoindre les hardcore kids que les métalleux les plus endurcis.

Je vous conseille fortement d’aller faire l’écoute de Lightless, qui est disponible pour la modique somme de 6$ sur la plateforme Bandcamp.

P.S.: Si jamais vous avez la chance de les voir performer live, allez-y, vous ne serez pas déçu!

Pochette
Alexandre Goulet

Lien Facebook
https://www.facebook.com/apesqc/

Lien Bandcamp
https://apesqc.bandcamp.com/album/lightless



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *