[Photos] Récapitulatif DesBouleaux Fest 2016 – Samedi 20 Août

Les 19 et 20 août dernier se déroulait le DesBouleaux Fest 2016 à Mirabel. Le festival, qui en est à sa sixième édition, a pour mission de diffuser et promouvoir la culture émergente/alternative en alliant musique et humour. Nous avons été comblé par la multitude d’artistes talentueux présents pendant cette fin de semaine. Voici un petit récapitulatif du volet musical de la journée du 20 Août:

Le groupe hardcore montréalais Damage Done a eu la chance d’ouvrir le bal pour la journée du samedi. En remplacement de Tristan, le bassiste habituel, François Chamberland (Harriers/Kosovo) est venu donner un coup de main pour le set et Mannie était présent pour faire son feat dans la chanson Ivy. Le groupe nous a offert une performance très énergique et a bien mis la table pour le festival, malgré le peu de gens qui étaient présents en début de journée.

001_Damage_Done

Par la suite, nous avons eu droit à une prestation de la formation montréalaire No Truce qui sont des habitués de la scène hardcore québécoise. Le groupe, formé entre autres de membres de A Perfect Murdernous a présenté une solide prestation comme à leur habitude. Le groupe sur l’étiquette Northern Sound Records n’a pas ménagé la foule avec ses riffs rapides et son drum entraînant.

004_No_Truce

Ce fût ensuite au tour du groupe Swinging Flaws de monter sur scène. La troupe de pop-punk alternatif, formée de plusieurs joueurs influents de la scène hardcore montréalaise, nous a livré un très bon spectacle. Après un petit discours invitant les gens et plus particulièrement les femmes à se former des groupes, le quintuor en a surpris plus d’un en interprétant la chanson Sk8er Boy de la chanteuse Avril Lavigne. Le groupe avait l’air particulièrement heureux d’être sur scène pour jouer leurs chansons, ce qui a donné un bon vibe au set.

008_Swinging_Flwas

Ensuite, les rappeurs du duo La Carabine nous ont servis une prestation bien unique et à leur saveur. Les deux rappeurs ont entamé leur performance en force en interprétant la chanson Fait-là de leur album À Corps Perdu. Comme le DesBouleaux mise sur la diversité, la réaction a été bonne même si le style était assez différent des autres artistes présents pendant le festival.

010_La_Carabine

Dernier groupe avant le volet humour, Two Miles Left ont interprété leurs chansons à saveur pop punk. Le tout était solide mis à part un petit problème technique en début de spectacle qui a été réglé rapidement pendant une chanson. Le groupe s’est même permis de RickRoll la foule en reprenant la chanson Never Gonna Give You Up du légendaire Rick Astley. Une belle prestation d’un groupe que vous allez voir de plus en plus dans les prochains mois/années.

015_TwoMiles_Left

Après un volet humour d’environ une heure, retour en musique avec le trio pop punk ontarien Head Down qui nous ont livré la marchandise. Les gars ont été tight, le tout était bien exécuté et les mélodies envoûtantes du groupe ont fait plaisir à entendre.

016_Head_Down

Le groupe de hardcore chaotique Kennedy a suivi avec une performance qui selon moi fût une des meilleures de la journée. Le groupe très énergique en a surpris plus d’un sur scène avec leurs mouvements très théâtraux qui se mélangent parfaitement avec la musique, les paroles et les émotions dégagées par leurs chansons. Le chanteur a fait la presque totalité du spectacle dans le pit avec la foule, déchirant son t-shirt et se roulant littéralement dans le foin au sol. Une solide prestation comme j’ai rarement eu la chance d’en voir. Si vous êtes fan de ce genre de musique, vous devez voir ce groupe en spectacle!

019_Kennedy

Après Kennedy, ce fût au tour de Feels Like Home de Québec d’embarquer sur scène. Le groupe de metalcore a offert une prestation haute en couleur avec leur jeu de scène et leurs geysers. Fidèles à leur habitude, les membres étaient très à l’aise sur scène et le tout était très à point. Nous avons même eu droit à une reprise de la chanson Still Waiting du groupe punk Sum41. Très bon spectacle!

024_Feels_Like_Home

Après un petit changement d’horaire de dernière minute, nous avons eu le privilège d’entendre Burger Barrington (The Matchup) et son acolyte Pat qui nous ont donné un superbe show acoustique. Après son retard, Burger s’est bien repris au près de ses fans en interprétant ses chansons assis sur un coffre, créant ainsi une atmosphère très intime.

027_Burger_Barrington

Après, c’est le groupe Rouge Pompier qui est arrivé sur scène en mettant sur un des moniteurs une cassette VHS du film Armageddon avec Bruce Willis. Le groupe a joué plusieurs de leurs succès et a mis le feu dans la place en demandant aux gens présents de faire un wall of death et un immense circle pit autour de la tente de son. Le duo a ensuite fait un discours engagé sur l’importance des festivals faisant la promotion de la musique locale et émergente, donnant un sens à l’affiche « fuck le rockfest » installée précédemment par le groupe.

029_Rouge_Pompier

Après Rouge Pompier, les festivaliers ont eu droit au hardcore des illustres Harriers. Le groupe semblait en pleine forme et fidèle à leur habitude, nous avons eu droit à tout un set de leur part. La foule s’est déchaînée pendant que Bine, Rick, Chris, François et Kev ont livré la marchandise et le guitariste Rick Langlois s’est même permis de jouer quelques accords directement dans le pit. Les gars sont passionnés et ça paraît autant en show que sur disque. Un méchant bon spectacle d’un groupe dont on ne se lasse pas de voir et revoir!

033_Harriers

Ensuite, ce fût Solids, une formation de rock alternatif à influence grunge de Montréal, qui est monté jouer leurs chansons. Le trio formé de Guillaume, Xavier et Louis a été offert une performance très loud et très solide (jeu de mot volontaire). Le trio a grungé la place et la foule était comblée.

037_Solids

Le groupe Mute de Québec est ensuite monté sur stage pour nous offrir leurs chansons punk-rock très accrocheuses. Comme d’habitude le groupe nous ont offert une prestation impeccable qui a fait plaisir aux festivaliers présents.

039_Mute

Ce fût ensuite le groupe Obey The Brave qui ont donné une prestation hardcore des plus impressionnantes.  Les vétérans de la scène sont toujours au top de leur game et leur présence sur scène est indéniable. En plus de faire bouncer la foule, Alex Lapointe (Feels Like Home)  a été invité à faire un feat l’instant d’une chanson.  Un très bon spectacle que les gens ne sont pas sur le point d’oublier!

042_Obey_The_Brave

Le groupe The Sainte Catherines est monté sur scène en fin de soirée pour fêter les 10 ans de l’album Dancing for Decadence. Après une petite session d’autographe plus tôt dans la journée, Hugo, Fred, Pablo, Rich, Marc-André et Louis nous ont offert l’album en intégral spécialement pour l’occasion.  Ils ont même ajouter quelques chansons de leur autres albums pour compléter le tout.

045_The_Saintes_Catherines

Finalement, c’est nul autre que Dead Obies qui a eu l’honneur de clore la journée numéro 2 du DesBouleaux 2016. Le groupe est entré sur scène avec des costumes haut en couleur comme on en voit rarement. Shout out à la veste rose de Jo Rocka qui arborait fièrement sa back patch de Céline. Jouant deux fois plutôt qu’une la fameuse chanson Tony Hawk, le groupe a joué plusieurs chansons de leur dernier album intitulé gesamtkunstwerk.

049_Dead_Obies

En conclusion, on peut féliciter Michaël et toute son équipe ainsi que tous les artistes présents pour nous avoir fait vibrer autant durant cette fin de semaine. Le festival fût une réussite, l’ambiance était géniale et le concept est exemplaire. Merci de promouvoir les artistes locaux et émergents!

Photos de l’Évènements

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *